Maroquinerie La Sensation du Cuir à Talence près de Bordeaux

Innovation & invention

Grâce au tannage contemporain, il est aujourd'hui possible de créer du cuir à partir de n'importe quelle peau. Les tendances de l'industrie de la mode poussent, au fil des saisons, les fabricants à trouver toujours plus de variétés. Alors que traditionnellement, la maroquinerie utilisait le cuir d'animaux de ferme tel que la vachette, le mouton, le porc, etc ...

Cependant, d'autres cuirs plus exotiques ont également une place prépondérante dans le secteur et ce parce qu'ils représentent une certaine idée du luxe. Ces cuirs sont appréciés pour leur qualité et pour leur grain inimitable. Leurs prix s'expliquent par différentes raisons. D'une part, ce sont des cuirs difficiles à travailler ayant chacun leurs caractéristiques. Il faut de nombreuses heures de confections pour arriver à un résultat satisfaisant. D'autre part, la majeure partie de ces cuirs proviennent d'espèces protégées. Cette protection engendrant l'effet de rareté.

L'industrie de la mode, et plus particulièrement la maroquinerie, est friande des cuirs aux grains originaux. Les cuirs exotiques répondent exactement à ce critère puisqu'ils offrent visuellement un graphisme particulier.


Les cuirs exotiques dans la maroquinerie


Les grands maroquiniers français tels que Hermès, Louis Vuitton ou encore Lancel utilisent ces peaux dans leurs collections de sacs et accessoires. Ils créent des sacs ou déclinent des modèles déjà existant en cuir exotique. Ainsi le Kelly d'Hermès ou encore le 2.55 de Chanel sont modernisés avec des matières comme le croco, le python ou encore l'autruche. De même, le "sac seau" Premier Flirt, pièce phare de Lancel, est décliné en plusieurs versions exotiques. Mise à part ces maisons, d'autres enseignes plus récentes proposent également des articles en cuirs exotiques. C'est le cas de Missiessy, par exemple, qui fait de cette matière une spécialité.